Le montant non consommé de l’enveloppe financière allouée à la wilaya de Aïn Defla au titre de l’année 2019 s’élève à 3 milliards de dinars, a annoncé jeudi le wali El Bar Mebarek, appelant à la nécessité d’utiliser cette ressource dans des actions ayant un impact positif sur le quotidien du citoyen. «Le montant non consommé de l’enveloppe financière allouée à la wilaya de Aïn Defla au titre de l’année 2019 s’élève à 3 milliards de dinars, une ressource qu’il y a lieu d’utiliser dans des actions ayant un impact positif sur le quotidien du citoyen et son cadre de vie», a précisé M. El Bar lors d’une réunion de l’exécutif consacrée au développement local. Il a, à ce propos, instruit les directeurs de l’exécutif, les chefs de daïra et les P/APC de travailler en «étroite collaboration» afin de prioriser les actions à matérialiser sur le terrain en vue d’assurer le désenclavement de certaines régions reculées de la wilaya. «L’ouverture de pistes, l’électrification rurale et l’amélioration de l’AEP constituent, incontestablement, des actions à mener en urgence», a souligné le wali, mettant l’accent sur la nécessité de mettre en place un plan de citernage pour les régions qui ne peuvent être alimentées à partir des barrages ou des retenues collinaires. Tout en rappelant l’importance de lutter contre la bureaucratie, le chef de l’exécutif a estimé «inconcevable» qu’un projet d’utilité publique traîne 2 à 3 ans. Abordant l’opération d’attribution de logement, il a invité les P/APC et les chefs de daïra à coordonner leurs efforts en vue d’assurer une plus grande équité et transparence à l’opération, fixant la date du 31 mars prochain comme échéance à l’affichage des listes des bénéficiaires du logement à travers les différentes communes de la wilaya. «Souvent, pour ne pas dire toujours, l’affichage des listes des bénéficiaires de logements s’accompagne de mouvement de protestations de la part de citoyens s’estimant lésés, c’est dire la sensibilité de la question au sein de la société, d’où la nécessité d’approfondir les enquêtes sur les postulants au logement», a préconisé le wali.