Après une première aide médicale humaine et matérielle arrivée de Chine vendredi, en solidarité avec l’Algérie dans le cadre de la lutte contre le nouveau coronavirus, il est prévu qu’une autre aide, du même pays, arrive à bord d’un deuxième avion devant atterrir aujourd’hui à Alger.
Le premier est arrivé, avant-hier, avec à son bord une délégation de professionnels de la santé, entre médecins et infirmiers, qui ont déjà acquis une expérience certaine en matière de traitement du coronavirus. L’avion spécial d’Air Algérie, qui avait atterri à l’aéroport Houari Boumediène vendredi après-midi en provenance de Pékin, transportait également un premier lot de matériel de protection et de produits sanitaires composé, notamment, de moyens de prévention, de dépistage et de respirateurs artificiels. Des produits qui se font de plus en plus rares à travers le monde entier, y compris dans les pays les plus développés, face à un besoin qui est allé crescendo et qui a dépassé tout entendement en très peu de temps.
C’est dire que l’aide de la Chine est devenue précieuse de par le monde, ce pays ayant été le premier à avoir connu et combattu le virulent Covid-19, devenu pandémie en l’espace de trois mois seulement. Il y a, également, lieu de relever que la Chine, qui a testé plusieurs protocoles et vaccins pour combattre le coronavirus, a confirmé que jusqu’à présent, c’est celui à la Chloroquine qui semble être le plus efficace. Cette expérience, elle compte la partager aussi avec l’Algérie, comme elle l’a fait avec les autres pays auxquels elle a tendu la main et proposé son aide. L’assistance médicale reçue par l’Algérie est un don du groupe de construction chinois CSCEC (China State Construction Engineering) qui est présent dans plusieurs projets algériens.
A l’occasion de l’arrivée de la délégation chinoise en Algérie et de la réception du premier lot d’aide, le ministre délégué chargé de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Djamel Benbahmed, a, dans une déclaration à la presse, souligné que ce geste de la Chine populaire «traduit, si besoin est, la profondeur et la solidité des liens de solidarité et de fraternité entre les deux peuples, maintes fois réitérés par les Présidents des deux pays». En effet, l’Algérie et la Chine sont liées par des relations aussi bien diplomatiques qu’économiques qui ont toujours été exemplaires, et ce, depuis plusieurs décennies.
Intervenant de son côté, l’ambassadeur de la République populaire de Chine à Alger, Li Lianhe, a réaffirmé la disponibilité de son pays à poursuivre son aide à l’Algérie pour faire face au coronavirus, non sans exprimer sa «gratitude envers l’Algérie qui a été solidaire avec le peuple chinois pendant qu’il faisait face au Covid-19 et lui a fourni de l’aide matérielle».
Dans ce cadre, il y a lieu de rappeler que l’Algérie avait envoyé, au début février dernier, un don de 500.000 masques, 20.000 lunettes de protection et 300.000 gants pour la Chine. C’était à l’occasion de l’envoi d’un avion spécial d’Air Algérie, à destination de Pékin, devant rapatrier les 36 ressortissants algériens établis à Wuhan, majoritairement des étudiants, ainsi que des ressortissants tunisiens, libyens et mauritaniens.
Notons, par ailleurs, que la Chine, qui a réussi à maitriser la propagation du nouveau coronavirus grâce, entre autres, au confinement et à la discipline de son peuple, est en train d’aider de nombreux autres pays, notamment européens, après que l’Europe eut été déclarée nouveau foyer de la pandémie. Des spécialistes de la santé Chinois, qui ont pris avec eux des lots de matériels de lutte contre le Covid-19, sont en Italie pour aider ce pays face à une situation qui devient intolérable devant le nombre de contaminés et, surtout, le nombre de décès qui est supérieur à celui enregistré en Chine. Les Chinois aident également, entre autres, la France, l’Allemagne et la Tunisie.<