L’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, piliers de la coalition anti-rebelles au Yémen, ont annoncé, mardi, une aide de 500 millions de dollars en faveur des Yéménites menacés de famine.

Chaque pays donnera 250 millions de dollars pour aider plus de 10 millions de personnes à se nourrir, a déclaré à la presse à Riyad Abdallah Rabiah, superviseur général du King Salman Humanitarian Aid and Relief Centre (KSrelief). Il a ajouté que les dons étaient destinés aux agences des Nations unies et d’ONG locales et internationales travaillant au Yémen.
Les deux pays ainsi que le Koweït ont déjà versé 1,25 milliard de dollars au plan d’intervention humanitaire de l’ONU au Yémen pour 2018, selon M. Rabiah. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 10.000 personnes ont été tuées au Yémen depuis l’intervention de la coalition en mars 2015, mais des groupes de défense des droits de l’Homme estiment que le bilan pourrait être nettement plus lourd.