La Commission ministérielle de la fatwa a appelé samedi à respecter les gestes barrières et le confinement durant l’Aïd El-Fitr en évitant les visites familiales et en privilégiant les moyens de communication modernes pour maintenir les liens de sang. Lla Commission de la fatwa relevant du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a également précisé, dans un communiqué au terme de la réunion de ses membres, qu’il faudrait « privilégier les moyens de communication modernes pour échanger les vœux et maintenir les liens de sang, alliant ainsi la perpétuation des valeurs religieuses, morales et sociales et l’impérative distanciation sociale« . La Commission de la fatwa a également appelé à « éviter au maximum les visites familiales« , soulignant que « si des visites devaient avoir lieu pour des raisons impérieuses, les poignées de main et les embrassades sont à proscrire car susceptibles de porter préjudice aux proches, notamment les personnes âgées et les malades« . « Il faut s’abstenir de porter un tel préjudice en optant pour les salutation à distance« , a ajouté le communiqué. Concernant la circoncision, la commission a rappelé que celle-ci « n’est pas conditionné à une période en particulier dans la loi islamique« , exhortant les familles algériennes à « reporter la circoncision jusqu’à la fin de la pandémie de Covid-19 afin que les gestes barrières soient respectées et éviter ainsi tout risque d’infection pouvant résulter des rassemblements propres à ces occasions« .