Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a déploré lundi dans son message aux Assises nationales de l’agriculture « le désintérêt des jeunes pour l’activité agricole et le recours insuffisant aux moyens techniques garantis par l’Etat ».

Dans son message lu en son nom par le ministre de la Justice et garde des sceaux, Tayeb Louh, le Chef de l’Etat a noté avec inquiétude le phénomène du vieillissement dans le milieu agricole et a ainsi appelé à encourager les jeunes « à s’intéresser davantage à cette activité lucrative pour les agriculteurs et capitale pour nous tous ». Dans ce sens, il a appelé à promouvoir la formation dans le domaine de l’agriculture et ses filières dans les différents cycles du système universitaire et de la formation, et à soutenir l’emploi de jeunes et à orienter leurs efforts vers le secteur agricole. Pour rappel, depuis 2011, l’Etat a octroyé plus de 20.000 actes de concessions des terres agricoles relevant du domaine privé de l’Etat. Le ministère de l’Agriculture a recensé, à ce jour, 2 millions d’hectares de terres agricoles non exploitées, soit 33% de la superficie totale des terres agricoles estimées à 8 millions d’hectares. A ce propos, le ministre de l’Agriculture, Abdelkader Bouazghi, avait affirmé récemment que conformément aux orientations du président de la République, l’Etat ne ménagera aucun effort pour la récupération de « chaque mètre carré » de terres agricoles non exploitées et qui avaient été attribuées au début des années 80 à des opérateurs privés. Actuellement, des commissions sillonnent les différentes wilayas du pays afin de recenser les terres non exploitées et les récupérer en appliquant la loi, avait fait savoir le ministre, faisant état de la récupération de 300.000 hectares de terres agricoles non exploitées.