Dans un contexte épidémique  avec des risques  réels de dégradation de la situation sanitaire dans les prochains jours, le SNAPO (Syndicat national des pharmacies d‘officine) lance un appel «à l’ensemble des pharmaciens d’officine et à la population pour le respect des mesures de protection contre ce virus mortel », souligne un communiqué parvenu à la rédaction.

Ainsi, le syndicat des pharmaciens  rappelle dans son communiqué  l’importance « cruciale » du  « port régulier et permanent du masque », du « lavage fréquent des mains, au respect des normes de distanciation »,  à la limitation des sorties et des déplacements ainsi que l’usage répété du gel hydro alcoolique et autres solutions antibactériennes, ou d’hygiène. 

 Il est ainsi souligné que «les gestes barrières et de protection peuvent lutter de manière efficace contre une éventuelle troisième vague. « Nous pouvons tous, par la discipline et le respect des mesures de protection, éviter la propagation du virus et protéger notre société et nos concitoyens ». 

Par ailleurs, le SNAPO souligne  dans son communiqué le fait que les pharmaciens d’officine se mobilisent à nouveau pour participer à la sensibilisation et à la lutte contre ce virus, du principe que «la pharmacie est un espace de santé de premier rang, accessible à tous les citoyens gratuitement, et sans rendez-vous ».

Il est également affirmé que « les pharmaciens sont là, à la disposition de tous nos concitoyens, et en bons professionnels de santé, pour jouer leur rôle de santé publique et prodiguer leurs conseils et communiquer sur les moyens de lutte, de protection et de prévention contre la covid-l9.» 

 Par ailleurs, les pharmaciens d’officine lance également un appel aux pouvoirs publics pour accorder «un grand intérêt au rôle que peuvent jouer les pharmaciens d’officine, et ce, conformément à leurs aptitudes et compétences, conformément aux recommandations de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et à ce qui se fait dans la majorité des pays du monde ». Il est précisé à ce sujet que les pharmaciens peuvent jouer un rôle prépondérant dans « le dépistage, la vaccination, la réalisation des tests rapides et des tests antigéniques, des analyses biologiques d’urgence ou de base, ainsi que la dispensation des autotests ».  Soulignant que «toutes ces activités contribuent grandement à la lutte contre ce virus mortel et à faire reculer la pandémie ». Le syndicat des pharmaciens exprime également l’espoir de la corporation  pour que « les autorités sanitaires de notre pays et nos décideurs au plus haut niveau accordent l’importance qu’il faut à cet espace de santé qu’est la pharmacie d’officine, et exploiter les compétences et capacités des pharmaciens dans l’intérêt évident de la population et dans un intérêt de santé publique ».