A l’occasion de la Journée internationale de la femme, l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (Anvredet) a lancé un concours en ligne, via la plateforme Zoom «IDTout féminin», du 6 au
9 mars 2021, sous le slogan «De l’idée à la start-up».

Par Fazil Asmar
Lancé en partenariat avec la Direction générale de la Recherche scientifique et du développement technologique (DGRSDT), l’objectif principal de ce concours est d’encourager et de booster l’entrepreneuriat féminin en donnant une chance et des moyens aux porteuses de projet de faire leurs preuves. «Par cette action, nous voulons valoriser les femmes créatrices, porteuses de richesses et responsabiliser les jeunes femmes en leur donnant l’opportunité de créer des outils leur permettant de réaliser leurs rêves. Aujourd’hui, il faut le dire, la contribution de l’entrepreneuriat féminin au développement économique et social de la société ne fait plus de doute», indique la chargée de la communication de l’Anvredet, Sara Hamidi. Conscientes des enjeux et du potentiel économique que représentent les femmes entrepreneures, poursuit-elle, l’Anvredet et la DGRSDT ont voulu, par cette initiative, renforcer leur contribution dans la création d’emplois directs et indirects, dans la croissance économique et dans l’innovation. Destiné aux jeunes femmes chercheuses, aux enseignantes chercheuses et aux étudiantes, cette compétition fera bénéficier les lauréates d’un accompagnement par des coachs spécialisés dans toutes les étapes de la création de leur start-up. «A la fin de la compétition, les trois heureuses gagnantes de ce concours bénéficieront d’une incubation et d’un financement offerts par l’Anvredet et la DGRSDT, via le Fonds national de la recherche scientifique. Elles mettront aussi à la disposition des porteuses de projet innovant des plans d’affaires adaptés, coaching personnalisé, une formation en vue de les accompagner efficacement à la création de leur start-up», précise-t-elle. Soutenant que l’Anvredet s’engage, en somme, à être aux côtés des jeunes femmes qui ambitionnent de révolutionner l’entrepreneuriat féminin. Depuis le lancement de ce concours, 44 projets ont été déposés sur cette plateforme en ligne à travers le territoire national. Sur ces 44 projets, examinés par un jury d’experts, 19 ont été présélectionnés sur la base des critères de profitabilité, d’innovation, de capacité marketing et de leur potentiel de croissance. «En parallèle à ce concours, des porteuses de projet ont suivi pendant deux jours (6 et 7 m), des ateliers de formation et des séminaires sur l’entrepreneuriat et la création de start-up. Les participantes présélectionnées présenteront aujourd’hui, 9 mars, leurs projets d’entreprise devant un jury composé d’éminents experts dans la création de start-up», fait-elle savoir. Une cérémonie de remise des prix sera organisée après le concours et où les lauréates vont être primées par des récompenses et des trophées, a-t-elle indiqué. <