Le directeur général de l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI), Omar Rekkache, a révélé lundi à Sétif que «les opérations d’inscription de nouveaux investissements suit une courbe ascendante très satisfaisante». Intervenant au cours d’une journée d’information sur «le nouveau code de l’investissement et le développement local durable» tenu à l’INSFP Saïd-Kembour, à l’initiative de l’AAPI, le même cadre a précisé que cette évolution s’est traduite selon le dernier bilan par l’inscription de 704 projets d’une valeur de 209,3 milliards DA. Parmi ces projets appelés à générer 17.000 emplois, 30 ont été inscrits au niveau du guichet unique des grands projets et investissements étrangers dont 10 d’investisseurs étrangers, 13 de partenariats entre des nationaux et des étrangers et 7 grands projets d’investisseurs étrangers de Chine, de Jordanie, de Syrie, du Danemark, de l’Arabie Saoudite, de Tunisie, de l’Inde et des Emirats arabes unis. Concernant la plateforme numérique dédiée à l’investissement, le responsable de l’AAPI a précisé que 506 dossiers sont en cours de constitution par les investisseurs et 86 attestations d’inscription d’investissement ont été délivrées via cette plateforme. Le nombre des inscriptions inscrits devra encore croitre dans les prochains jours au regard de l’affluence des porteurs de projets vers les guichets uniques décentralisés et le guichet unique des grands projets et des investissements étrangers, selon la même source qui a prévu que cet engouement augmentera davantage après la promulgation de la loi sur la concession des biens du domaine privé de l’Etat pour la réalisation de projets d’investissement, soulignant que «le foncier est le facteur primordial dans la relance de l’investissement». Un documentaire sur l’investissement dans la wilaya de Sétif a été présenté au début de la rencontre qui a donné lieu à des débats entre responsables et opérateurs économiques.
(APS)