La troisième vague de la pandémie de la Covid-19 qui frappe actuellement l’Afrique du Sud s’annonce plus grave que les deux précédentes, a averti jeudi l’Association des médecins sud-africains (Sama). « Alors que les nouveaux cas connaissent une hausse alarmante depuis plusieurs jours, il s’avère que les mesures de confinement de niveau 3 mises en place par le gouvernement pour faire face à cette recrudescence sont arrivées bien trop tard », a déclaré la présidente de Sama, Angelique Coetzee. Elle a souligné également que « les citoyens continuent à se comporter comme si tout allait bien, mais en réalité la situation est grave. Nous sommes au milieu d’une troisième vague de la pandémie qui s’annonce être pire que les deux précédentes ». Revenant sur les mesures nécessaires pour réduire la propagation du virus, Mme Coetzee a mis l’accent sur la nécessité de fermer immédiatement les écoles, notant que cette décision a été écartée par le Département de l’éducation nationale. Mardi, le Président Cyril Ramaphosa a annoncé un renforcement des restrictions afin de lutter contre la forte hausse des cas positifs, notant que le pays a une « montagne à gravir » alors que les contaminations quotidiennes ont doublé au cours des deux dernières semaines. L’Afrique du Sud, pays officiellement le plus touché du continent par la pandémie, a retiré dimanche dernier deux millions de vaccins Johnson & Johnson, en raison d' »un problème de non conformité » lors de sa fabrication aux Etats-Unis. A la traîne dans la course à la vaccination, l’Afrique du Sud devait commencer à immuniser sa population de 59 millions au début du mois de février, avec un million de vaccins britanniques de l’alliance AstraZeneca/Oxford. Ce premier lot avait été réceptionné début février en grande pompe, en présence du Président Ramaphosa. Mais quelques jours plus tard, une étude révélant une efficacité « limitée » du vaccin d’AstraZeneca contre le variant sud-africain baptisé 501Y.V2, avait contraint le gouvernement à suspendre sa campagne de vaccination. L’Afrique du Sud a enregistré jusqu’à présent 1,79 millions de cas positifs de coronavirus, dont 58.400 décès.