L’Afrique du Sud va accueillir un «centre de transfert de technologie» pour les vaccins contre le coronavirus afin d’intensifier le savoir-faire en matière de production dans ce pays, le plus touché d’Afrique par la pandémie, a déclaré lundi le président sud-africain Cyril Ramaphosa.
L’OMS a déjà mis en place de tels centres, qui fournissent un savoir-faire et une formation aux fabricants locaux, dans le but de stimuler la production mondiale de vaccins contre la grippe. L’Afrique du Sud représente plus de 35% du total des cas de Covid-19 enregistrés en Afrique et souffre actuellement d’une troisième vague d’infections massives. M. Ramaphosa a déclaré lundi que le nombre de cas quotidiens avait explosé depuis avril, passant de moins de 800 cas par jour à plus de 13.000 la semaine dernière. «La hausse des nouveaux cas a été extraordinairement rapide et abrupte», a-t-il déclaré dans son bulletin hebdomadaire. Avec l’Inde, l’Afrique du Sud a fait pression pour une renonciation temporaire aux droits de propriété intellectuelle des vaccins afin que chaque pays puisse produire des doses. Lors d’une visite à Pretoria fin mai, M. Macron a estimé que «les brevets ne doivent être en rien un frein», se disant favorable à demander une levée temporaire des droits, même si la priorité devait rester le transfert de technologie.