Organisée par Inetum, la première édition de l’ADMA (Africa Digital Manager Award) avance à grands pas vers l’étape finale. Après une phase de candidatures qui a enregistré le dépôt de 52 dossiers en provenance d’une dizaine de pays d’Afrique, 10 projets digitaux sont retenus pour la finale. Le jury du concours procède actuellement à leur évaluation. Les trois meilleurs Digital Manager en Afrique et leur projet, chacun représentant une région du continent, seront dévoilés en mai à l’occasion d’un événement de remise des prix.
Inetum (ex-Gfi), en partenariat avec l’École Centrale de Casablanca, organise l’Africa Digital Manager Award (ADMA) pour récompenser les entreprises et les managers qui conduisent des projets de digitalisation en Afrique. Après une pré-sélection des dossiers parmi les nombreuses candidatures reçues, un jury de professionnels va maintenant déterminer un gagnant pour chacune des trois zones géographiques concernées : Afrique Centrale, Afrique du Nord et Afrique de l’Ouest.
En Afrique de l’Ouest, trois projets candidatent pour le prix ADMA avec, comme point commun, une forte dimension sociale et sociétale utilisant le digital pour améliorer la qualité des services fournis aux populations. Il s’agit des entreprises Denko Kunafoni du Mali, GOMEDICAL du Bénin et du Sénégal à travers la modernisation et d’harmonisation des systèmes d’information de la caisse de sécurité sociale (CSS) et de l’Institut de Prévoyance Retraite du Sénégal (IPRES).
Pour la région de l’Afrique Centrale, Orange Cameroun intègre la liste des nominations avec deux projets. CotizApp Congo est le troisième projet de digitalisation sélectionné pour la région Afrique Centrale.
En Afrique du Nord, quatre projets digitaux sont nominés autour d’un prisme commun incarnant une dynamique de digitalisation qui englobe les différentes fonctions clés de l’entreprise, allant des processus métier à l’offre de service et la relation client.
Le premier projet est présenté par le groupe marocain Maghreb Accessoires / Autoplus. Le deuxième est celui d’Amendis, filiale du groupe Veolia au Maroc.
Le troisième projet est présenté par MACIRVIE, filiale algérienne de la Compagnie Internationale d’Assurance et de Réassurance (CIAR). Il concerne une digitalisation globale qui inclut la refonte de l’architecture informatique du groupe et l’implémentation d’un nouvel ERP en interne. En outre, l’assureur s’active pour lancer prochainement sa plateforme de paiement à l’international via MASTERCARD, en vue de satisfaire la demande grandissante de la diaspora algérienne. Le quatrième projet est proposé par WafaCash, leader marocain du transfert d’argent.