Du nouveau concernent le suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus au niveau local.
Un système auquel sera dévolu la mission de «veille» devra être mis en place dans l’ensemble des wilayas du pays en prévision de l’ouverture graduelle des plages et mosquées la semaine prochaine.

C’est ce qui a été décidé lors du Conseil des ministres, tenu dimanche dernier, afin que l’allègement du confinement partiel soit accompagné par un suivi voulu plus rigoureux de la situation sanitaire, surtout, à l’approche de la rentrée sociale.
«S’agissant des décisions de réouverture des mosquées et des plages, le président de la République a ordonné la mise en place d’un système de veille, au niveau de chaque wilaya du territoire, qui aura pour fonction, sous l’autorité du wali, de suivre et d’évaluer, au quotidien, l’évolution de la situation sanitaire et de procéder, sans tarder, au reconfinement en cas de dégradation de cette dernière», est-il indiqué dans un communiqué de la présidence de la République ayant sanctionné la réunion périodique du Conseil des ministres.
A travers cette nouvelle annonce, il apparait que les mesures devant être prises au niveau local seront renforcées par le système de veille dont le compte rendu de la situation sanitaire sera quotidien de même que l’intervention sera rapide quand la situation épidémiologique l’exige, cela d’autant qu’au vu de ce qui est constaté dans de nombreux endroits ouverts au grand public, le respect des gestes barrières et de l’ensemble des protocoles mis en place n’est pas garanti.
Expliquant un peu plus de rôle du système de veille, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique de suivi de la pandémie de coronavirus a déclaré que «la mise en place d’un tel système est importante au niveau de la commune et de la wilaya, car son rôle est d’intervenir et de réagir rapidement, selon les prérogatives qui lui sont dévolues par le président de la République». Autrement dit, a poursuivi Dr Berkani, «si une situation épidémiologique à grand risque de contamination venait à apparaître dans un lieu donné au niveau local, il serait possible de réinstaurer le confinement et de procéder à la fermeture de ce même lieu dès qu’une hausse de cas confirmés de coronavirus est constatée». Ainsi, pour cerner la situation épidémiologique au niveau de chaque wilaya, «il ne s’agit pas d’avoir un système de veille uniquement pour les plages et mosquées, mais cela concernera également tous les autres lieux qui auront bénéficié de leur réouverture, à savoir l’ensemble des commerces et magasins, ainsi que tous les lieux de loisirs et de détente de façon générale», a encore indiqué Dr Bekkat Berkani dans une déclaration sur les ondes de la Radio nationale.

Reconfinement si…
«Ce qu’il faut savoir, c’est que grâce au nouveau système de veille, il y aura une grande réactivité et c’est cela qui est important, car c’est cette rapidité dans l’action qui permettra d’avoir de bons résultats en termes de limitation de la propagation de la pandémie de coronavirus si un nouveau cluster venait à être découvert dans un endroit donné», selon le membre du Comité scientifique, qui est également président du Conseil national de l’Ordre des médecins. Avoir de nouveaux clusters est justement ce qu’il faut à éviter à tout prix car ce serait revenir en arrière que de devoir revivre un autre confinement, ce à quoi la population n’est pas prête.
En effet, beaucoup de citoyens se sont réjouis de pouvoir avoir des moments de détente à la veille de la rentrée sociale, qui aura lieu dans une vingtaine de jours, et, surtout, après un confinement qui aura duré plus de cinq mois. Une «bouffée d’oxygène», un «bol d’air» sont autant de qualificatifs qui ont accueilli la réouverture des plages et autres lieux de loisirs et de détente, ainsi que les lieux de culte. Une ouverture qui est, par ailleurs, accompagnée de consignes sanitaires strictes et dont il est attendu, aussi, le strict respect de la part des citoyens.

La bataille contre le Covid-19 n’est pas encore gagnée
La poursuite de la décentralisation des décisions et leur renforcement par un nouveau système de veille au niveau local renseigne, si besoin est, sur la situation épidémiologique actuelle qui reste préoccupante, puisque le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes, qui est allé crescendo depuis la fin de juin dernier, se maintient depuis plusieurs semaines au-dessus de la barre de 500 cas par jour après avoir même frôlé les 700 cas par jour.
D’où la réouverture tant attendue par la population des endroits jusque-là fermés ne doit nullement être synonyme de relâchement, comme ce fut le cas en mai dernier, juste après la reprise de certaines activités commerciales et le réaménagement des horaires de confinement partiel dans certaines wilayas.
La rentrée sociale est à nos portes et le défi est de réussir à faire baisser les contaminations durant cette période allant jusqu’au 31 août. D’ici là, la bataille de vaincre de nouveau coronavirus relève de la responsabilité de tous, autorités et citoyens. <