Le Groupe hôtellerie, thermalisme et tourisme (GHTT) a profité, hier à Alger, de la dernière réunion sur les préparatifs de la saison estivale 2019 pour relancer la question relative à la fiscalité imposée au tourisme qui, selon les responsables, impacte les prix.
«Si les pouvoirs publics défiscalisent le tourisme, les tarifs des infrastructures hôtelières baisseront de beaucoup et seront à la portée de tous. Cela permettra également aux établissements hôteliers de rembourser plus facilement leurs crédits», estime le directeur général de ce groupe, Lazhar Bounafaâ. Le volet remboursement de crédit a été, également, évoqué par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, qui a présidé cette réunion autour de la saison estivale, dont l’ouverture officielle est prévue le 1er juin. Il a exhorté les hôtels publics réhabilités, qui seront rouverts à la saison estivale, à intensifier les campagnes promotionnelles et médiatiques susceptibles d’attirer le maximum de clients, leur permettant ainsi d’honorer leurs crédits dans les plus brefs délais.
Le ministre a insisté d’une façon particulière sur le volet publicitaire pour inciter les familles algériennes à choisir la destination Algérie et non étrangère.
Le directeur du tourisme au ministère du Tourisme et de l’Artisanat, Sofiane Zoubir, a fait savoir à ce propos que chacune des 14 wilayas côtières a développé son propre plan marketing pour attirer les estivants. Ce qui rendrait exceptionnelle la saison estivale de cette année, d’après Benmessaoud, c’est l’intégration des touristes locaux du Sud et de l’intérieur du pays dans la promotion de la destination Algérie pendant l’été. «Nous allons offrir des tarifs les moins chers possible. Les conventions entre les hôtels publics et privés avec les partenaires sociaux, dont l’UGTA, seront reconduites cette année. Grâce à ces conventions, qui seront conclues au cours de cette semaine, des remises de 20 à 50% seront effectués sur les séjours», assure-t-il.
L’Office national algérien du tourisme (ONAT) promet, pour sa part, des séjours en famille de 6 jours à 60 000 DA. L’autre nouveauté cette année est le partenariat entre le secteur et celui du ministère de la Jeunesse et des Sports, pour le développement, notamment, des sports nautiques au niveau des plages et des hôtels. Le GHTT annonce, dans ce contexte, l’inauguration, durant la saison estivale, de l’académie nautique et des métiers de la mer. «Pour la saison hivernale, nous venons d’apprendre la visite de Charles Hedrich, qui a traversé l’océan Atlantique à la rame.
Il va faire Paris-Marseille à vélo, Marseille-Alger à la rame et Alger-Tamanrasset à pied. Des articles seront consacrés à cette aventure, ce qui nous fera de la bonne publicité», dira-t-il. L’ONAT, outre des campagnes de sensibilisation et de propositions sur les destinations algériennes, compte présenter au secteur un projet d’une base de données sur toutes les activités et loisirs qui seront organisés tout au long de la saison estivale et qui sera conçue sous forme d’une application sur les réseaux sociaux. n