Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a mis en garde mardi contre « une catastrophe humanitaire » en Afghanistan, en réclamant des fonds pour ce pays après le départ des forces américaines. « Une catastrophe humanitaire se profile », a-t-il souligné dans un communiqué, en évoquant « l’aggravation de la crise humanitaire et économique » et « la menace d’un effondrement total des services de base ». Antonio Guterres exhorte aussi les Etats membres de l’ONU « à fournir un financement adéquat, souple et complet » en faveur de la population afghane qui est, selon lui, « dans son heure la plus sombre » au regard de ses besoins vitaux.