Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi a affirmé, samedi à Boumerdès, que Djamaâ El Djazaïr aura 7 imams mouftis et que chaque wilaya aura un seul imam moufti. S’exprimant à la presse en marge de sa visite d’inspection dans la wilaya, le ministre a relevé «la poursuite» de l’opération préparatoire à la création des cadres et des mécanismes du poste de l’imam moufti qui aura pour mission de protéger et de préserver le référent religieux. Il a évoqué l’installation de la commission de qualification et de sélection des imams et des ulémas pour choisir les imams mouftis à Djamaâ El Djazaïr qui comptera seul 7 mouftis, en sus de la désignation d’un seul moufti dans chaque wilaya du pays. La commission est composée d’imams, d’ulémas, de cheikhs, d’enseignants et de membres de la commission ministérielle de la fatwa, au vu «du nombre considérable de compétences nationales qui ont postulé au poste de l’imam moufti», a indiqué le ministre. Il a ajouté que la commission «sélectionnera les imams mouftis dans le cadre d’assises scientifiques conformément à des normes et des critères définis qui unifient la fatwa selon les cadres référentiels qui protègent le pays de tout dérapage intellectuel et culturel». Dans le cadre de la préparation de l’opération d’installation des imams mouftis à Djamaâ El Djazaïr, M. Belmehdi a indiqué avoir tenu lors de sa dernière visite de travail en République d’Egypte, une séance avec le moufti d’Egypte afin de jeter les passerelles de coopération pour former les imams mouftis algériens, notamment dans les institutions de la fatwa d’Egypte, relevant que les deux pays «partagent le même référent religieux malikite». Par ailleurs, le ministre a indiqué que les mosquées ont «un rôle national en tant qu’institution promouvant l’éducation et la cohésion de la société».