Les services du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs ont indiqué que la question de la prière surérogatoire des Tarawih était « en cours d’examen » dans le cadre d’un protocole sanitaire incluant le programme du mois sacré du ramadhan, a indiqué vendredi un communiqué de la cellule d’information du ministère. La question de la prière des Tarawih est « en cours d’examen dans le cadre d’un protocole sanitaire incluant le programme du mois sacré du ramadhan », et ce en collaboration avec le Comité scientifique du ministère de la Santé. Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs publiera « au moment opportun » un communiqué officiel concernant le programme du ramadhan sur son site officiel et sa page Facebook, ajoute le communiqué. « Aucune déclaration n’a été faite, ni par le ministre, ni par le ministère concernant les horaires des Tarawih », a souligné la cellule d’information aux médias audiovisuels et à la presse écrite, indiquant que la déclaration attribuée au premier responsable du secteur sur certains sites électroniques « n’est que pur mensonge ». Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière avait indiqué, jeudi, que les décisions relatives à l’autorisation ou l’annulation de la prière surérogatoire des Tarawih durant le mois de Ramadhan de cette année relevaient « exclusivement » des prérogatives des autorités concernées en relation avec la commission ministérielle de la Fetwa.