Déjà entendu dans le cadre de plusieurs affaires d’ex-hauts responsables de l’Etat, le frère de l’ancien président de la République et ancien conseiller de la présidence, Saïd Bouteflika, a été auditionné hier par le pôle pénal spécialisé dans la lutte contre le crime financier et économique du Tribunal de Sidi M’hamed dans le cadre de l’affaire Tayeb Louh, ancien ministre de la Justice. Saïd Bouteflika, en détention depuis 2019 dans le cadre de plusieurs chefs d’accusation, avait pour rappel été condamné à 15 ans de prison par le Tribunal militaire de Blida pour «complot contre l’autorité de l’Etat et de l’armée». Cette nouvelle audition au Tribunal de Sidi M’hamed serait quant à elle la première «affaire» liée à la corruption à être instruite par un juge civil contre le frère de l’ancien président de la République. Le prévenu avait toutefois été entendu à plusieurs reprises par la justice comme témoin. Notamment, dans les dossiers de financement de la campagne électorale pour le 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika, évoqués en marge du jugement d’Ali Haddad. Pour rappel, Saïd Bouteflika a le plus souvent gardé le silence face aux juges, notamment lors de son jugement par le Tribunal militaire de Blida.