Le tribunal de Sidi M’hamed (Cour d’Alger) a condamné, dimanche, Bilal Tahkout, fils de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout, poursuivi dans l’affaire «Cima Motors», à une peine de 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 500.000 DA.
Des peines allant de 2 à 4 ans de prison ferme ont été prononcées contre les autres accusés, en l’occurrence Ali et Hamid Tahkout ainsi que son fils Brahim, outre la représentante juridique de la société «Cima Motors», lesquels sont poursuivis pour entrave au bon déroulement des investigations judiciaires.