L’ex PDG du groupe Sonatrach, Mohamed Meziane, a été condamné à 5 ans de prison ferme et à une amende de 2 millions de dinars dans le cadre du réexamen de l’affaire Sonatrach 1. La Cour d’appel criminelle du près le tribunal d’Alger a prononcé également plusieurs sentences concernant 19 prévenus. Les verdicts vont de l’annulation des peines à l’encontre de certains à des condamnations de 5 ans de prison à l’encontre d’autres prévenus dans la même affaire. La même juridiction a prononcé des peines de quatre ans de prison, assorties d’une amende d’un million de dinars, à l’encontre des deux fils de Mohamed Meziane, en l’occurrence Mohamed Réda Meziane et Mohamed Fawzi Meziane. La même instance judiciaire a également décidé d’acquitter le reste des accusés, dont le vice-président en charge des activités amont, Belkacem Boumediene, Ait Houcine Mouloud ainsi que Hassani Mustapha, ex-directeur de la production, et Rahal Chawki, en charge de l’activité commercialisation, le dénommé l’accusé Benamor, chargé de l’activité transport par canalisation, Zenasni, responsable de l’activité forage, Cheikh Mustapha et Nouria Meliani, propriétaire d’un bureau d’études. Le verdict d’acquittement concerne également chacun des accusés appelés Senhadji Mohamed, Abdelaziz Abdelwahab, Meghawi Yazid et Meghawi El-Hachemi. Le tribunal a également prononcé une amende de 4 millions de dinars aux sociétés citées dans la même affaire, avec la confiscation des biens des prévenus condamnés et la restitution des biens aux personnes bénéficiant d’une décision d’acquittement.