PAR NAZIM B.
C’est aujourd’hui que sera rendu le verdict dans le procès contre El Kadi Ihsane, journaliste et directeur de Radio M, poursuivi pour «atteinte à l’unité du territoire» et «publication portant préjudice à l’intérêt national», plainte déposée par l’ancien ministre de la Communication, Ammar Belhimer.
Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed avait requis une peine de 3 ans de prison ferme, l’exclusion du journaliste de toute activité publique, la suspension de l’activité du média dont le journaliste est propriétaire, ainsi qu’une amende de 100 000 dinars. Le journaliste a été mis sous contrôle judiciaire le 18 mai 2021, soit depuis une année. Le procès a été reporté à deux reprises. Prévu initialement le 5 avril dernier, il a été renvoyé à la demande de la partie civile qui est le ministère de la Communication. Programmé ensuite pour le 19 avril, il a été renvoyé une nouvelle fois au 3 mai, puis au 10 mai, avant qu’il se tienne le 18 mai et au bout duquel le procureur a requis une lourde sanction contre le journaliste. Ce dernier est poursuivi également dans une autre affaire pour «appartenance à une organisation terroriste…». Il a été auditionné dans ce cadre, le 21 mars écoulé, par le juge d’instruction près le tribunal de Larbaâ Nath Irathen, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. «Le Juge d’instruction m’a entendu et m’a laissé en liberté provisoire», avait déclaré le journaliste à sa sortie du tribunal de Larbaâ Nath Irathen. <