Trois condamnations et quatre acquittements ont été prononcés lundi par le tribunal d’El-Oued dans l’affaire de l’incendie à la maternité de l’établissement hospitalier spécialisé Mère-Enfant « Bachir Bennacer », qui avait causé la mort de huit nourrissons.

Lire l’article de « Reporters »: « Drame à El Oued : huit nouveau-nés morts calcinés dans une maternité« 

Une peine d’une année de prison ferme, assortie d’une amende de 100.000 DA, a été prononcée à l’encontre de deux individus pour ‘’négligence’’, à savoir le directeur de l’EHS, le contrôleur médical (chargé de la permanence) étant également sous-directeur chargé des activités médicales. Une condamnation à six mois de prison avec sursis, assortie d’une amende de 50.000 DA, a été prononcée à l’encontre de la coordinatrice chargée de la gestion de la maternité, poursuivie également pour « négligence ». Les chefs d’inculpation de « homicide involontaire » et « dilapidation de deniers publics » ont été abandonnés. Quatre autres prévenus, en l’occurrence la chargée du contrôle médical, la cheffe-service de pédiatrie néonatale, un agent d’entretien et une infirmière de nationalité cubaine, ont été acquittés. Le procès des sept prévenus avait eu lieu la semaine dernière en présence de plus de 27 avocats.