Selon des sources crédibles, la Sûreté de la daïra de Sidi Khouiled, en coordination avec la Gendarmerie nationale, a procédé samedi à l’interpellation et à l’arrestation d’au moins trois individus dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de l’enfant Mohamed Amine, tué mercredi dernier par une pierre. Selon notre source, ces arrestations qui se poursuivent, s’appuient sur les vidéosurveillances installées à l’extérieur de l’hypermarché Acila. Ce grand espace commercial a fait l’objet de plusieurs attaques par jets de pierre depuis le début du mois de Ramadan causant, malheureusement le décès d’un enfant de deux ans et blessant une femme enceinte de 7 mois. Le jour du drame, l’enfant âgé d’à peine deux ans était dans les bras de sa maman au moment où il a reçu le coup. Les coupables ont pris la fuite et n’ont pas été identifiés. Mohamed Amine n’avait que vingt-quatre mois. Il a été tué mercredi soir vers minuit par le jet d’une pierre à Sidi Khouiled (daïra de Sidi Khouiled), 11 km du chef-lieu de wilaya Ouargla. Il était dans les bras de sa mère dans le véhicule familial quand tout à coup un projectile transperce la vitre et le touche à la tête. L’enfant, qui saignait abondamment, a été conduit aux urgences de l’EPH Mohamed-Boudiaf. Il a eu le crâne fracassé et est décédé jeudi vers 6h du matin. Comme de coutumes, la famille de la victime décide de sortir prendre dans l’air à Acila, hypermarché qui organise des soirées pour les familles et comprend une vaste aire de jeux pour les bambins, nous raconte Sabah, sa cousine. C’est en sortant de cet espace que le drame a eu lieu. Un agent de police a conseillé au père de la victime de quitter les lieux en l’informant de l’existence d’un groupe de gamins qui s’amusaient à jeter des pierres sur les citoyens. Quelques minutes après, le mal est arrivé. Un groupe de 15 à 20 enfants et adolescents se trouvait sur les lieux et bombardait de cailloux les véhicules en circulation et les familles qui sortaient de l’hypermarché.
Le lendemain, et dans le même endroit, une femme enceinte de 7 mois a reçu une pierre en plein ventre et perd le fœtus, selon une source policière. Samedi soir encore, un citoyen au volant de son véhicule a été attaqué par un homme qui a lancé une grosse pierre qui a brisé les vitres de la voiture, fort heureusement, le conducteur est indemne. Le phénomène des caillasseurs nocturnes refait surface chaque mois de Ramadan, mais de manière plus intense cette année. Ni les habitants ni les commerces, ni les moyens de transports, notamment le tramway, n’ont été épargnés. Afin de mettre un terme aux actions des délinquants qui sèment le désordre et l’insécurité depuis le début du mois de Ramadan, le nouveau chef de Sûreté de la daïra de Sidi Khouiled, fraîchement installé, a réuni très tard dans la nuit de jeudi des représentants de la société civile, des associations, Ayaane et Chouyoukhs dans une réunion urgente afin de leur faire part de la gravité des actes commis par ces mineurs. A rappeler qu’une enquête a été ouverte par les services de la Gendarmerie nationale afin de déterminer les circonstances entourant ce drame.G. C.