Le juge près le tribunal d’Hussein Dey a ordonné le placement en détention provisoire, du chauffard auteur de l’accident corporel de la circulation qui a coûté la vie à un jeune homme qui s’apprêtait à changer la roue de son véhicule au niveau de la Rocade Sud de Ain Naâdja (Alger), son procès est prévu pour le 14 juin en cours, a indiqué lundi le Procureur de la République près la même juridiction. Lors d’une conférence de presse où il a exposé les faits de cette affaire, le Procureur de la République, Oussama Benaza a précisé qu’un accident de la route est survenu, vendredi 4 juin 2021 aux environs de 15:00 au niveau de la Rocade Sud près de l’Hôpital militaire de Ain Naâdja, après qu’un véhicule de marque « Kia Sorento » a percuté la victime dénommée « Benani Mourad Oussama » qui changeait la roue de son véhicule de marque « Peugeot 206 », provoquant son décès sur place. « L’auteur de l’accident a pris la fuite avant d’être arrêté immédiatement au niveau de l’échangeur autoroutier à l’entrée de la commune de Gué de Constantine par les éléments de la Gendarmerie nationale », a-t-il expliqué, ajoutant que « l’auteur est un jeune homme né en 1998, célibataire et sans antécédents judiciaires ». « Après avoir été informés des faits par les éléments de la police judiciaire, nous avons ordonné l’ouverture d’une enquête et la présentation du concerné devant le parquet de la République dès parachèvement des formalités légales. Le concerné a subi des examens et des analyses médicaux dont les résultats ont été négatifs et révélaient que le mis en cause n’était pas sous l’effet de l’alcool, ni d’aucun autre stupéfiant ». Lundi, le prévenu a été présenté devant le parquet de la République et après audition des parties, le dossier de l’affaire a été transmis à la section des délits conformément aux procédures de comparution immédiate et ce pour « homicide involontaire » et « délit de fuite pour échapper à la responsabilité pénale et civile », a relevé la même source judiciaire. Le juge des délits a ordonné le placement en détention préventive du prévenu et le report de son procès au 14 juin 2021, conclut la même source.