Selon des informations sûres, la ministre de la Solidarité nationale vient de mettre fin aux fonctions d’un proche du Directeur général, installé gracieusement au poste de directeur de wilaya de l’ADS à Annaba, il y a plus d’une année.

Les raisons de cette décision de la ministre restent liées à la mauvaise gestion, l’incompétence, les abus de pouvoir, etc, nous affirme-t-on. Les mêmes griefs que pour les autres considérés comme amis du Directeur général, désignés à des postes de responsabilité-clé, et limogés suite à des couacs et des scandales liés à la gestion de l’agence. On nous informe, par ailleurs, que la ministre de la Solidarité a pris cette décision sur la base de rapports circonstanciés, dont celui du DASS. Rappelons seulement que ce directeur de wilaya en question a pris possession de ce poste en remplacement d’un cadre que tous qualifient d’intègre et de compétent, qui avait été évincé suite à de fallacieuses accusations. Selon des échos parvenant du ministère, Mme Meslem a compris l’ampleur du désastre qui couvait au sein de l’Agence de développement social, depuis ces deux dernières années. C. M.