Un total de 183 nouveaux cas de cancer, de différents types, ont été recensés en 2019 dans la wilaya d’Adrar, soit une légère augmentation par rapport à l’exercice précédent, a-t-on appris auprès du coordinateur du Registre du cancer de la wilaya. Ce nombre de cancéreux, 83 cas chez les hommes et 100 chez les femmes, est en augmentation par rapport à 2018 où avaient été recensés 181 cas, mais aussi à 2017 et 2016 avec 163 et 102 successivement, a expliqué le Dr M’hamed Mabrouki. Les services hospitaliers de la wilaya d’Adrar ont relevé l’année dernière divers types de cancer, dont ceux de la prostate, du poumon, du colon, du sein, du col de l’utérus et de l’appareil digestif, a fait savoir Dr.Mabrouki, avant d’ajouter que ces données demeurent préliminaires en attendant les résultats d’analyses internes d’autres cas en cours de diagnostic. Le coordinateur du Registre de cancer a précisé que le nombre de cas dans la wilaya d’Adrar reste «provisoire» en attendant les résultats des dépistage et diagnostic des personnes qui se sont déplacées dans les établissements hospitaliers d’autres régions du pays. Il a, dans ce cadre, fait savoir que le ministère de tutelle a été sollicité en vue d’établir une coordination entre les différents centres anticancéreux du pays pour signaler les cas de cancer issus de la wilaya d’Adrar, ainsi que la contribution des services d’assurance dans la déclaration des cas malades originaires de la wilaya d’Adrar pour recenser le nombre exact des cancéreux dans la wilaya d’Adrar. A ces défis s’ajoute, selon le même responsable, l’absence de l’anatomie interne, aggravée par le départ des praticiens après expiration de la période du service civil, en raison du manque d’équipements et de moyens médicaux nécessaires pour ce type d’analyses rendant mitigées les statistiques tendant à faire un état des lieux précis de la situation épidémiologique du cancer dans la wilaya d’Adrar. Bientôt un service de radiothérapie au CAC d’Adrar Dans l’optique d’une meilleure prise en charge médicale des cancéreux de la wilaya d’Adrar et des régions voisines, le centre anticancéreux entreprend les dernières retouches pour l’ouverture du service de traitement par radiothérapie, doté d’équipements de haute technologie, a indiqué le radiothérapeute au CAC, Dr. Houmam Fellag. Plusieurs actions ont été entreprises à cet effet, dont l’encadrement du service, la formation théorique et pratique de la ressource humaine (praticiens, manipulateurs d’équipements de radiologie, médecins-assistants et informaticiens). Cet encadrement a, en prévision de la mise en exploitation de ce service, a bénéficié de sessions de formation au niveau des CAC de Tlemcen, Sidi Bel-Abbes, Batna, Constantine, Ouargla et Alger (Pierre-Marie-curie), a ajouté le même responsable. La démarche sera suivie, selon le même responsable, d’une formation pratique assurée au niveau de ce service au CAC d’Adrar par des experts de l’entreprise de montage des équipements médicaux, en vue de permettre au staff médical de s’initier et de maîtriser les techniques d’exploitation de ces moyens et des systèmes d’exploitation informatisés. L’on signale, à ce titre, la signature d’une convention de jumelage entre le service de radiothérapie de Batna, dont un staff médical s’est déplacé à Adrar pour s’enquérir des équipements et appareils mis en place en prévision de l’accueil et du traitement des cancéreux au niveau du CAC d’Adrar. n