Le ministre de la Justice, Garde des sceaux, Belkacem Zeghmati , a fait état mardi à Alger d’un «consensus autour d’une reprise progressive» des activités judiciaires dans le respect des règles et mesures préventives contre la covid-19. Dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie d’installation de M. Bernou Kamel au poste de directeur général de la modernisation de la justice, M. Zeghmati a indiqué avoir tenu lundi une réunion par visioconférence avec les présidents des Cours de justice et procureurs généraux «lors de laquelle l’accent a été mis sur l’impératif d’une reprise progressive des activités judiciaires dans le respect des règles et mesures préventives contre la covid-19». «Les procès se dérouleront sans public, et c’est impératif en raison de la conjoncture actuelle induite par la crise sanitaire que connaît l’Algérie, à l’instar des autres pays du monde», a-t-il précisé. Concernant les vacances judiciaires pour l’exercice 2020, M. Zeghmati a précisé que cette question «n’a pas encore été tranchée».