Le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises, Nassim Diafat a reçu mardi en audience la représentante résidente du Programme des Nations-Unies pour le développement en Algérie (PNUD), Blerta Aliko, avec laquelle il a examiné les voies et moyens de coopération dans le secteur de la micro-entreprise, en convenant d’entamer des séances de travail à l’effet d’arrêter un programme d’action commun. Selon un communiqué du ministère, les deux parties «ont convenu de lancer des séances de travail entre les représentants des services du ministre délégué chargé des micro-entreprises et ceux du PNUD, afin d’arrêter un programme d’action commun, au mieux des micro-entreprises de notre pays».
La rencontre, précise le communiqué, a été une occasion pour M. Diafat afin d’évoquer «la nouvelle approche» adoptée en ce qui concerne les jeunes entrepreneurs et les chefs de micro-entreprises, laquelle vise à les accompagner dans leurs activités économiques et à pallier toutes les difficultés auxquels ils se heurtent.
M. Diafat a également souligné que son département ministériel s’employait pour l’accompagnement de ces entreprises dans l’ouverture à un écosystème international d’affaires à travers la création des programmes d’action avec les différents partenaires internationaux, y compris les organismes et les programmes de l’ONU. De son côté, la représentante résidente du PNUD en Algérie a affirmé son attachement à la concrétisation de ce partenariat en vue d’accompagner le secteur de la micro-entreprise et de répondre à ses besoins en matière d’accompagnement, de formation et d’échange d’expériences dans différents domaines, a conclu la même source. n