Par Mohamed Touileb
Les Rossoneri ont remporté leur 19e titre de champion d’Italie dimanche. Les Lombards étaient partis s’imposer en patron chez Sassuolo (0-3). Ismaël Bennacer, vainqueur de la Serie B avec Empoli en 2018, a été incorporé dès le retour des vestiaires signant sa 31e apparition en Serie A. S’il n’a débuté que 15 fois seulement dans la compétition domestique, l’Algérien aura été précieux. On rappellera son but capital lors du déplacement à Cagliari pour s’imposer sur la plus petite des marges (0-1). C’était certainement l’un des moments clés de cette conquête. Par ailleurs, dans une zone médiane qui a vu la montée en puissance de Sandro Tonali ces derniers mois, le Dz n’a débuté aucun des 4 derniers tests. Mais cela ne change rien au fait qu’il soit un élément important aux yeux de Stefano Pioli. De plus, le départ imminent de Franck Kessie vers le FC Barcelone garantira plus de temps de jeu pour Isma. L’ex pensionnaire d’Arsenal devient le premier Algérien champion d’Italie. En tout cas, ce Scudetto est clairement mérité pour les Milanista qui livraient un duel à distance avec leurs rivaux Interista, champion sortant qui ont étrillé, au même moment, la Sampdoria (3-0) à domicile. Grâce à leur succès, le Fennec et ses coéquipiers terminent la course avec 86 points soit 2 de plus que les Nerazzurri. Ainsi, ils bouclent une campagne aboutie et s’adjugent une couronne méritée.