Suspendu en demi-finale contre la France, Thomas Meunier a permis à la Belgique de finir son Mondial sur une note positive en battant l’Angleterre dans le match pour la troisième place (2-0). Le latéral droit a joué son rôle de piston et s’est mis en évidence en marquant son premier but de la compétition.

Il était de retour et cela s’est vu. Suspendu lors de la demi-finale perdue par la Belgique devant la France (0-1), Thomas Meunier a retrouvé sa place de titulaire chez les Diables Rouges dans le match pour la troisième face à l’Angleterre. Il s’est distingué en signant l’ouverture du score et a ainsi permis à son équipe de filer vers un succès historique (2-0). La Belgique termine sur une bonne note et surtout sur le podium d’une Coupe du monde pour la première fois. Une juste récompense pour son jeu séduisant au sein duquel Meunier a joué un rôle essentiel. Si les Belges comptent avant tout sur Eden Hazard, Kévin De Bruyne et Romelu Lukaku pour porter leur secteur offensif, leur système de jeu en 3-4-3 ou 3-5-2 repose forcément sur le travail de leurs pistons excentrés. Le sélectionneur Roberto Martinez a ainsi pu s’appuyer avec succès sur Thomas Meunier pour ce qui concerne le couloir droit alors qu’il a longtemps cherché la bonne solution entre Yannick Carrasco et Nacer Chadli pour son côté gauche.

Dixième buteur belge du Mondial
En raison de la suspension de Meunier, le technicien espagnol s’est d’ailleurs retrouvé dépourvu au moment d’aborder la demi-finale face à la France. Il s’est résolu à placer Chadli sur la droite, mais l’option n’a pas porté ses fruits et son équipe s’est révélée incapable de prendre à défaut la défense des Bleus. Impuissante, la Belgique est sortie frustrée de son unique match sans marquer dans ce Mondial (1-0). L’indispensable Thomas Meunier a rendu le sourire aux Diables Rouges dès le début de ce match pour la troisième place. En taclant aux six mètres après 3 minutes et 37 secondes de jeu pour reprendre un centre de Chadli venu de la gauche au bout d’un contre rondement mené, il a même signé le plus rapide de la sélection belge en Coupe du monde. Dixième buteur de sa sélection dans ce Mondial 2018, il a aussi illustré cette force collective des Diables (16 buts au total). Le latéral de 26 ans a même failli s’offrir un doublé d’une superbe volée, mais Pickford en a décidé autrement (80e). Avec en plus deux passes décisives, Meunier a réussi sa Coupe du monde comme il avait réussi son Euro 2016. Il y a deux ans, ses performances lui avaient valu d’être recruté par le PSG. Ses prestations en Russie peuvent désormais lui permettre de devenir un titulaire à part entière au sein du club parisien ou d’aller faire le bonheur d’un autre club européen.