Le mode de fonctionnement et de gestion de notre système de santé «doit être impérativement revu pour le rendre performant et plus efficace», a affirmé mercredi à Médéa, le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid. «La révision du mode de fonctionnement et de gestion du système national de santé est devenue indispensable, eu égard aux problèmes et dysfonctionnements qui l’empêchent de se hisser au niveau de performance escomptée», a déclaré le ministre, en marge de sa visite d’inspection dans la wilaya de Médéa où il a procédé à l’inauguration de plusieurs structures sanitaires. Benbouzid a affirmé qu’»il est temps de discuter et d’étudier tous les problèmes que rencontre le secteur de la santé», ajoutant que les «assises de la santé», prévues au mois de décembre, est le cadre idéal pour «mettre sur la table des discussions toutes les questions qui attendent une solution». Ces assises seront une occasion pour les professionnels de la santé, les paramédicaux et les auxiliaires de santé d’aborder «dans une totale franchise et transparence» les questions qu’ils jugent importantes à examiner et «auront toute la latitude pour proposer des solutions ou les améliorations à entreprendre dans l’optique de cette révision», a fait savoir le ministre. Huit ateliers, animés par des experts, évoluant en dehors du secteur de la santé, seront mis sur pied à l’occasion de ces assises, et devront permettre d’apporter un «regard extérieur, neutre et impartial, capable d’aider à diagnostiquer les problèmes réels de notre système de santé et les changements à introduire», a expliqué Benbouzid. <