Au cours de la conférence de presse, le P-DG de Sonatrach a laissé entendre que le changement à la tête de l’amont n’est pas un limogeage. «En quoi ce changement constitue un problème ?», a-t-il demandé, en réponse à une question. «Le vice-président Salah Mekmouche devient mon conseiller.
En quoi changer le chef de région de Hassi Messaoud ou Hassi R’Mel, devant partir en retraite, et le remplacer par un jeune constitue un problème ? Je vais peut-être partir dans un an, un an et demi. Je veux laisser une Sonatrach forte. Si on change, c’est pour avoir un nouveau dynamisme », a-t-il ajouté.
A noter que Salah Mekmouche n’est plus le vice-président amont, le cœur de l’activité de Sonatrach, et a été remplacé par un intérimaire.K. R.