Les prix du pétrole étaient en nette hausse hier à l’ouverture à New York, profitant de l’approche d’une réunion du comité de surveillance des accords de réduction de l’offre conclus par l’Opep et ses partenaires. Le baril de « light sweet crude » (WTI), référence américaine du brut, prenait 1,14 dollar à 52,51 dollars sur son contrat pour livraison en février, dont c’est le dernier jour de cotation.
« On s’attend à avoir des propos encourageants de la part de l’Opep pendant le week-end », a estimé un analyste. Un comité de surveillance se réunira ce week-end à Vienne pour vérifier que les pays engagés se tiennent à leurs promesses de limitation de la production. Ce regain des cours permettait au pétrole de retrouver à New York son niveau de vendredi dernier et d’effacer ses pertes du début de la semaine. De leur côté, des experts faisaient remarquer que les cours du pétrole avaient doublé en an. Ils évoluaient alors à des niveaux les plus bas en 12 ans.