Quarante-deux, c’est le nombre de médailles remportées par la délégation algérienne lors des Jeux de la Solidarité Islamique tenue du 9 au 18 août à Konya (Turquie). Dans le détail, nos représentants ont décroché 7 médailles d’or, 12 argent et 23 en bronze. Quantitativement, nos sportifs n’avaient jamais ramené autant de breloques auparavant. Cette moisson permet à l’Algérie de pointer à la 10e place du classement général.

Par Mohamed Touileb
En effet, lors de cette 5e édition abritée par la Turquie, 147 athlètes, dont 36 filles, ont représenté les couleurs nationales dans 12 disciplines différentes. Et ils ont pu ramener plus de distinction que lors de la séquence écoulée. Une manifestation qui s’était disputée à Bakou (Azerbaïdjan) il y a 5 ans de cela.

Syoud (natation) de nouveau brillant
En terres azéries, les nôtres avaient signé 40 podiums au total avec 7 or, 12 argent, 21 bronze. Cette fois, c’est deux médailles de plus remportées. Et elles sont en bronze. C’est donc une amélioration quantitative. Mais ça reste un progrès tout de même. Et avancer reste mieux que de stagner ou de régresser.
En tout cas, certains athlètes ont confirmé leur niveau comme Amine Bouanani (110 mètres haies) qui avait décroché l’argent lors des Jeux Méditerranéens 2022 organisés à Oran (25 juin – 06 juillet). Par ailleurs, on ne peut pas passer outre l’exploit de Jaoued Syoud (23 ans) qui a encore une fois brillé lors de ces JSI 2022. Très performant dans les épreuves de natation lors des Méditerranéades oranaises avec trois breloques gagnées, le nageur n’a pas manqué le rendez-vous turc.
Ainsi, il est le lauréat de 2 des 7 médailles au métal suprême. L’enfant de Constantine a été primé sur le 200mX4 nages et le medley du 400 mètres. Aussi, il a terminé 2e du 200m papillon. Une spécialité dans laquelle il continue à progresser. Après ces accomplissements récents, Syoud prouve qu’il pourrait s’imposer comme l’une des figures sportives majeures du Sport Dz lors des années à venir. Surtout que les Jeux Olympiques 2024 à Paris (France) arrivent à grands pas.

Cap sur le Cameroun
Il est le seul parmi les sportifs algériens recensés à Konya à avoir signé plus d’un podium. Pour les autres sportifs Dz à avoir été titrés, ils sont quatre. Il s’agit d’Amina Belkadi (-63 kg) au Judo, la doublette Chahrazed Chibani-Lamia Aissioui (rafle) ainsi que Tarik Zekiri-Basma Boukernafa (rafle) et Mohamed Mokhtari (pétanque, tir de précision).
Globalement, c’est la meilleure récolte algérienne aux JSI sur les 5 éditions tenues jusqu’ici. La 3e meilleure performance était lors de l’opus 2005 à Djeddah (Arabie saoudite). Nos athlètes étaient parvenus à revenir au pays avec 26 médailles (3 or, 10 argent, 13 bronze). Désormais, il faudra essayer de s’améliorer dans 3 ans pour la version 2025 avec le Cameroun en pays hôte. <