Le championnat de Ligue 1 en est à sa 26e journée. Il reste donc 12 rencontres à caser pour être dans les délais avec une fin de saison fixée pour la fin juillet si tout se passe bien. En tout cas, c’est le nouvel ultimatum posé par la Confédération africaine de football (CAF) pour communiquer le nom des représentants africains. Compte tenu de la programmation, la JS Kabylie ne pourrait pas être dans les temps pour boucler son parcours dans le challenge national avant la fin août. Décryptage.

Par Mohamed Touileb
Jusque-là, les « Canaris » ont disputé 24 rencontres sur le plan local. Soit deux de moins que la majorité des 20 pensionnaires de l’élite. Pour la 27e journée, prévue pour le 26 et 27 du moins en cours, les « Lions du Djurdjura » devront faire l’impasse sur la réception du WA Tlemcen. En effet, ils disputeront la demi-finale retour de la Coupe de la Confédération CAF contre le Coton Sport de Garoua dimanche au stade 5 juillet 1962 (Alger).

13 rencontres en 1 mois, c’est antiréglementaire
Par la suite, il y a la 28e journée programmée pour 1er juillet prochain suivie de la 29e trois jours plus tard. Pour cette dernière, encore une fois, les camarades de Rezki Hamroune devraient voir leur match être reporté puisque des bruits de couloir annoncent la finale de la Coupe de la Coupe de la Ligue pour le 5 juillet prochain dans le temple olympique. Cinq jours plus tard, il y aura la probable finale continentale contre le vainqueur de l’autre demie entre Pyramids FC (Egypte) et le Raja Casablanca (Maroc). En considérant ces données, on se rendra compte qu’il restera 13 tests domestiques pour les protégés de Denis Lavagane. Un vrai marathon qui débutera le 16 juillet. Avec une cadence réglementaire de 1 match tous les 3 jours (il faut minimum 72h entre deux rencontres), il faudra 40 jours pour que le team de la Kabylie puisse boucler son agenda national. La Fédération algérienne de football (FAF) devrait, selon des informations, demander à la CAF de lui accorder jusqu’à la mi-août pour boucler le championnat.
Cadence infernale à venir
Même avec cette rallonge, la JSK ne sera pas dans les temps. Pire encore, athlétiquement, il sera difficile de pouvoir tenir la cadence pour le club cher au défunt Mohand-Chérif Hannachi. Ceci faussera probablement les ambitions du club d’aller chercher une place sur le podium qui reste un objectif pour Bencherifa & cie qui jouent actuellement sur les trois tableaux. Le calendrier s’annonce infernal pour la JSK en plus d’être compliqué à boucler pour la deadline du 15 août que la FAF envisage d’obtenir auprès de la CAF. C’est le seul délai qui puisse permettre de dégager l’ensemble des 4 représentants algériens pour les compétitions interclubs de l’édition 2021-2022. La finale de la Coupe de la Ligue doit donc se jouer, dans tous les cas, dans cet intervalle-temps puisqu’elle permet d’accorder un « pass » pour la Coupe de la Confédération CAF. n