La 9e édition du Festival itinérant du théâtre arabe, qui aura lieu du 10 au 19 janvier 2017 à Oran et à Mostaganem, accueillera pour la première fois le théâtre universitaire.

Neuf pièces théâtrales universitaires seront en lice en marge du festival. Le directeur de l’ONCI, Lakhdar Bentourki, a affirmé lors d’une conférence de presse co-animée avec le wali de Mostaganem, Abdelwahid Tammar et le secrétaire général de l’Institut arabe du théâtre, Ismaïl Abdellah, que ces troupes théâtrales venues de Sidi Bel Abbès, Tamanrasset, Skikda, Tizi Ouzou, Alger, Mostaganem, Biskra, Sétif et El Oued entreront en lice pour les trois premiers prix du Festival du théâtre universitaire. Ismaïl Abdellah a déclaré que désormais le théâtre universitaire sera inscrit dans le cadre du festival du théâtre arabe. Il a également indiqué l’existence de plusieurs projets entre son institut et l’ONCI dans le cadre d’un accord entre les deux instances. Dix ateliers sont au programme du Festival du théâtre arabe à Mostaganem, traitant différents thèmes en rapport avec le théâtre dont « L’écriture pour les grands », « Les concepts de la réalisation », « Le théâtre et le patrimoine » et « Le théâtre et les enfants ». Une rencontre sur la transition vers l’avenir entre leadership et rupture de la connaissance verra l’organisation de deux conférences en hommage aux deux martyrs du théâtre algérien, Azeddine Medjoubi et Abdelkader Alloula. Le Festival du théâtre arabe abritera 33 œuvres dont 8 en compétition officielle. En plus de l’opérette algérienne Hiziya, interprétation théâtrale et musicale écrite par le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi, et l’odyssée Algérie un voyage d’amour, du regretté écrivain Omar Bernaoui seront présentées à la maison de la culture Ould Abderrahmane-Kaki de Mostaganem. Cinq-cent-cinquante artistes algériens et arabes prendront part à cette manifestation.