La short list des auteurs retenus pour participer à la 8e édition (2021-2022) du Prix littéraire Mohamed-Dib pour le meilleur roman et le meilleur recueil d’expressions, arabe, amazighe et française a été dévoilée par le Conseil du Prix littéraire, ont annoncé les organisateurs.
Le Conseil a retenu trois œuvres en langue arabe, à savoir «Au commencement était le verbe» de Amel Bouchareb, «Apprend-moi comment pardonner» d’Amina Yagoub et «La mort du capitaine» de Hamid Abdelkader». Le Conseil a également retenu trois œuvres en langue tamazight «Tiziri» d’Aoudia Zohra, «Tawes Ibeledeiden» de Fadila Oulebsir et «Tareeggagt» de Walid Salhi. Concernant les œuvres en langue française, le Conseil a retenu «La Ville aux yeux d’or» de Keltoum Staali, «Prodigieuse fortune» de Corinne Chevallier et «L’agonisant» de Hedia Bensalhi.
La liste des lauréats, dans les trois langues, sera annoncée le 22 octobre à Tlemcen. Ont été primés lors de la précédente édition les auteurs Abdelmounaïm Bensayah (arabe), Mourad Zimu (tamazight) et Mustapha Benfodil (français). Organisé par l’association «la Grande Maison» de Tlemcen, le Prix littéraire Mohammed-Dib a pour objectif d’encourager la création littéraire chez les jeunes dans les trois langues, arabe, amazighe et français.