Dans un bilan rendu public, hier, par le ministère de la Santé, le personnel soignant déplore la perte de 69 personnes et la contamination de 4.025 autres parmi ses effectifs depuis le début de la pandémie de la Covid-19. Dans une déclaration à l’APS, le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie, Djamel Fourar, a commenté ce bilan résultant selon lui d’une «situation qui est en premier lieu le résultat du comportement irresponsable de certains citoyens qui ne respectent pas les règles de prévention». M. Fourar a indiqué que la dernière victime de cette pandémie dans le secteur était le professeur Amiour, chef du service gynécologie-obstétrique et président du conseil médical à Etablissement public hospitalier de Zeralda.
Le porte-parole du Comité scientifique a appelé à se conformer aux règles de prévention, en prévision de l’ouverture graduelle des mosquées, des plages et espaces de loisirs et de la forte affluence attendue en raison de la chaleur, et ce afin d’éviter le risque de contamination. Il a, d’autre part, imputé à certains citoyens la responsabilité de la propagation de la pandémie, en raison du non-respect des gestes barrières, notamment le port du masque de protection en dépit des efforts consentis par les autorités publiques pour endiguer la pandémie. M. Fourar s’est, par ailleurs, félicité de l’amélioration de la situation épidémiologique ces derniers jours, avec un léger recul des cas de contamination et de décès, et des malades en réanimation. Le bilan de lundi 10 août faisait état de 498 nouveaux cas confirmés de Covid-19 et 10 décès en 24h, contre 414 guérisons, selon le porte-parole du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie. n