Un hommage a été rendu dimanche par les autorités locales au Chahid Abane Ramdane, une des principales figures de la Guerre de libération nationale (1954-1962) dans sa région natale à Larbaa n’Ath Irathen, à l’est de Tizi-Ouzou, à l’occasion du 63e anniversaire de sa disparition. Lors de cet hommage, organisé conjointement par la direction locale du Moudjahid, le Musé régional du Moudjahid et l’association éponyme, le wali Mahmoud Djamaa accompagné des autorités civiles et militaires et des représentants de la famille révolutionnaire s’est incliné à la mémoire d’«un grand dirigeant de la Révolution algérienne». M. Djamaa a ajouté que «c’est un devoir de lui rendre hommage ainsi qu’à tous les héros qui ont tracé aux Algériens, depuis 1954 la voie de l’émancipation de l’indépendance et du recouvrement de la souveraineté nationale». A l’occasion de cet événement commémoratif le vice-président de l’association Abane Ramdane, Chabane Mahmoud, a annoncé l’organisation, le 10 juin 2021 d’un colloque sur ce Chahid surnommé «l’architecte de la révolution». Principal organisateur du congrès de la Soummam (20 août 1956) qui a tracé les grandes lignes de la Révolution, Abane Ramdane était un remarquable dirigeant au sein du Front de libération nationale (FLN), connu par son intelligence et sa maîtrise de la politique. Il a été à l’origine de la création de plusieurs organisations, dont l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et la Fédération de France du FLN, selon les témoignages de Moudjahidines. <