L’Algérie a connu une légère baisse des cas d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19), selon le bilan présenté hier. Après le record de 607 cas confirmés annoncé lundi, le nombre de contaminations a enregistré un léger recul pour s’établir à «587 nouveaux cas confirmés durant les dernières vingt-quatre heures». Avec ces nouveaux cas, l’Algérie a dépassé, ainsi, la barre des 24.000 cas cinq mois après l’apparition de la pandémie dans le pays le 25 février dernier. Le nombre de décès a augmenté à 13 (contre 9), tandis que celui des guérisons a baissé à 246 (contre 349), selon le bilan présenté par le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Djamel Fourar, qui a également fait savoir que «56 patients sont actuellement en soins intensifs», ce qui représente une baisse par rapport à la veille où se nombre était de 67.
Le nombre total des cas confirmés est passé à «24.278, dont 587 nouveaux cas, soit 1,3 cas pour 100.000 habitants lors des dernières 24 heures», et celui des «décès à 1.100 cas», alors que le nombre des «patients guéris est passé à 16.646», selon les précisions du même responsable qui s’exprimait à l’occasion du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de la Covid-19. Il a, en outre, indiqué que «4 wilayas n’ont recensé aucun nouveau cas positif» au coronavirus durant les dernières 24 heures, alors que «13 autres ont enregistré entre 1 et 5 cas», et «31 wilayas ont notifié plus de six cas chacune». Sans trop s’étaler, il a réitéré les mêmes recommandations habituelles, à savoir que «la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et observation des règles d’hygiène et de distanciation physique», sans omettre de souligner l’impératif «port du masque» qui fait largement défaut alors qu’il est obligatoire depuis avril dernier, ainsi que «l’obligation du respect du confinement». Il a aussi appelé à veiller à la santé des personnes âgées, notamment celles souffrant de maladies chroniques qui représentent plus du tiers des décès dans le pays. n