Dans le sillage de la baisse des cas confirmés amorcée il y a une semaine, une baisse sensible a été enregistrée durant les dernières vingt-quatre heures. Il en est de même pour les décès qui se sont, peu à peu, éloignés de la zone «rouge» qui dépassait les vingt cas par jour. Ainsi, le nouveau bilan fait état de 573 nouveaux cas confirmés durant les dernières vingt-quatre heures, contre 750 la veille. Une baisse d’une telle ampleur n’a jamais été enregistrée depuis le début de la pandémie en Algérie. Les décès, eux, se sont situés à 11 durant les dernières vingt-quatre heures, contre 15 la veille, selon le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr Djamel Fourar. Quant aux guérisons, il a indiqué que qu’elles se sont légèrement tassées. Il s’agit de 502 malades rétablis ayant quitté les structures hospitalières durant les dernières vingt-quatre heures, contre 529 la veille. Pour les patients en soins intensifs, il a fait savoir que leur nombre a également baissé, passant à 38 durant les dernières vingt-quatre heures, contre 44 la veille. Depuis l’apparition de la pandémie de Covid-19 en Algérie à la fin de février dernier, le total des cas confirmés s’élève à «88.825 dont 573 nouveaux cas, soit 1.3 cas pour 100.000 habitants lors des dernières vingt-quatre heures, celui des décès à 2.527 cas, alors que le nombre des patients guéris est passé à 57.648», a fait savoir Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de coronavirus. Par ailleurs, le même responsable a révélé que «14 wilayas ont recensé, durant les dernières vingt-quatre heures, entre 1 et 9 cas, 17 autres ont enregistré plus de 10 cas, alors que 17 wilayas n’ont enregistré aucun cas».
Le porte-parole du Comité scientifique, après avoir souligné que la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et respect de l’ensemble des règles d’hygiène et de prévention, a encore une fois, pour la énième fois, réitéré «l’obligation du respect du port du masque surtout» ainsi que «la distanciation physique».
Dans le monde, la pandémie a continué à faucher des vies et à faire de nouvelles contaminations, avec plus de 1,5 millions de personnes mortes et plus de 65 millions d’autres contaminées. <