Ce sont pas moins de 18 199 candidats dont 11 566 scolarisés et 6633 libres qui se sont présentés hier (ce mercredi 20 juin 2018) aux épreuves du BAC qui se dérouleront du 20 au 25 juin 2018.

A noter la participation à cet examen de 54 détenus, 32 candidats issus d’écoles privées, 12 handicapés et 02 ressortissants étrangers(un Libyen et un Palestinien).Répartis sur 60 centre d’examen, les candidats sont encadré par 5 392 examinateurs (surveillants).

L’encadrement compte également 60 observateurs, autant d’économes (intendants), 360 agents(ANS) et 397 préposés au secrétariat, soit un total de 6 509 encadreurs. Il faut souligner que les centres d’examen ont été dotés d’un médecin, un infirmier et un psychologue pour parer à toute éventualité.

A mentionner que certains centres abritent plus d’une filière, à l’instar du centre de Sidi Chaker(Tlemcen) qui accueille des candidats issus de 3 spécialités (sciences naturelles et de la vie, techniques mathématiques et génie civil et cartographie). S’agissant du dispositif de sécurité, 55 centres d’examen sont couvert par la police alors que 5 relèvent de la juridiction territoriale de la gendarmerie.

Dans ce cadre, le nouveau siège de la direction de l’Education sis au Bd de l’ALN (Bel Air) qui s’est transformé en « QG » pour la circonstance est sous haute surveillance (banque de sujets oblige).En ce qui concerne le transport, toutes dispositions ont été prises pour assurer la navette aux candidats « extra muros » ainsi qu’aux encadreurs ne disposant pas de véhicule personnel.
Dans ce sillage, il convient d’indiquer qu’il a été procédé à la réquisition de 3 centres de correction (2 à Tlemcen et 1 à Maghnia).E. H. T.