Cinq morts et 35 blessés, dont un dans un état jugé grave, est le bilan d’un tragique accident de la circulation qui s’est produit dans la nuit du 20 décembre à 20H12, au niveau de l’échangeur autoroutier de la RN12, au lieudit Oued Falli, à l’entrée de la ville de Draâ Ben Khedda, à 10 km à l’ouest de Tizi Ouzou.

Les victimes font partie d’un groupe de randonneurs qui revenaient d’une excursion au Lac noir, un site de randonnée et de bivouac sur les hauteurs de l’Akfadou, dans la wilaya de Béjaïa et roulaient vers Alger. Pour des raisons qui restent à élucider, le bus a quitté la chaussée, pour se retrouver en contrebas de la voie autoroutière. Erreur humaine ou défaillance mécanique du véhicule, la morphologie de ce tronçon de la route peut être mis cause. En effet, l’endroit où s’est déroulé le sinistre est un virage presque en épingle, un passage étroit en forme d’entonnoir ou d’une portion de fromage. Il se situe à l’extrémité d’une voie de circulation rapide.
Aucune signalisation préalable n’a été mise en place pour signaler le rétrécissement. Il y a donc une anomalie de conception doublée d’un défaut de matérialisation par un signal conventionnel de la voie. Plusieurs accidents, dont un mortel, se sont déjà produits au niveau de cet échangeur qui fait partie de la pénétrante autoroutière est ouest.
En tout état de cause et suite au dérapage du bus, dans la nuit de vendredi dernier, au niveau de la bretelle de Oued Fali, sise, sur la RN12, à une dizaine de kilomètres de Tizi Ouzou, le wali de Tizi Ouzou a ordonné la mise en place d’une commission d’enquête pour déterminer avec exactitude les causes de cette tragédie. Les experts auront à vérifier si, réellement, comme le laissent entendre beaucoup d’observateurs et d’usagers de cet axe routier, nouvellement construit, dans le cadre du projet de connexion de la RN12 avec l’autoroute Est Ouest, la conception de l’ouvrage est en cause dans la survenue de l’accident qui a coûté la vie à 5 passagers et des blessures à trente-cinq d’entre eux. On signalera que cette bretelle autoroutière a été le théâtre de plusieurs accidents dont un mortel, il y a de cela une année. Rappelons que Mohamed Miraoui, ministre de la Santé était, dans l’après-midi d’hier, à Tizi Ouzou où il s’était rendu au chevet des blessés dont la plupart, à l’exception de cinq d’entre ceux, ont tous, rejoint leur domicile respectif. Le ministre n’a pas manqué non plus de présenter aux familles des personnes décédées les condoléances du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et celles du Premier ministre par intérim, Sabri Boukadoum. <