Les travaux de réalisation d’un tronçon de la 4e rocade d’Alger, reliant la localité de Hannacha à Berrouaghia, seront relancés “bientôt”, après la levée de contraintes techniques qui ont freiné l’avancement de ce projet, a-t-on appris samedi auprès des services de la wilaya.

La finalisation des procédures d’expropriation et d’indemnisation de propriétaires de terrains, situés sur le tracé de ce tronçon, va permettre de “reprendre” les travaux de terrassement de plusieurs sections de la voie express, qui fait la jonction entre “El-Khemis” (Ain-Defla) et la ville de Berrouaghia, sur un linéaire de 43 km, a-t-on expliqué.

Des habitations situées sur le dit tracé ont été évacuées récemment, après indemnisation des propriétaires, a-t-on indiqué, précisant que l’évacuation de ces habitations va “libérer” le couloir de passage du tronçon qui traverse la commune d’Ouled-Bouachraa, autre localité qui sera desservie par cette voie express.

Autre décision prise en faveur de la relance de ce projet, en souffrance depuis plusieurs années, le feu vert accordé pour entamer le déplacement et la protection des conduites d’alimentation en eau potable (AEP) du système de transfert du barrage de “Ghrib” (Ain-Defla), situées également sur le passage de ce tronçon, a fait savoir la même source.

Point de jonction “clé” entre l’ouest et l’est du pays, ce tronçon de la 4e rocade d’Alger, est appelé à accélérer le désenclavement d’un nombre important de petites localités, désengorger les autres voies express, en l’occurrence l’autoroute nord-sud et la route nationale N 8, et assurer une fluidité de la circulation automobile au niveau des axes routiers du centre du pays, a-t-on signalé.