Des bureaux de poste à Alger ont assuré, jeudi, le service minium permettant aux usagers de percevoir leurs mensualités et retraites, alors que le rush devant les guichets uniques a mis à mal la patience des citoyens, a constaté l’APS, au quatrième jour du débrayage observé par des travailleurs d’Algérie Poste pour exiger le versement d’arriérés de primes. Dans un communiqué daté de ce jeudi (lire en dessous), la direction générale d’Algérie Poste a menacé d’appliquer « scrupuleusement » la réglementation à l’encontre des travailleurs grévistes dont les mesures de licenciement au cas où ils ne rejoindraient pas « immédiatement » leurs postes respectifs, rappelant que le tribunal de Dar El Beida avait, dans un jugement en référé mardi, déclaré la grève « illégale ».