L’Algérie a enregistré une légère baisse des nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus (Covid-19) après le pic annoncé mardi. Selon le bilan présenté hier, il est fait état de 469 nouveaux cas confirmés durant les dernières 24 heures, contre 475 nouveaux cas annoncés mardi et 463 lundi. Il a été également enregistré 10 décès durant les dernières 24, en très légère hausse par rapport aux 9 décès enregistrés mardi et aux 7 de lundi, a indiqué le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, Dr Djamel Fourar.
Il a ajouté que le nombre de patients rétablis ayant quitté les structures hospitalières durant les dernières 24 heures a atteint 235 guérisons, soit en hausse par rapport à la veille où il a été recensé 210 guérisons. Le nombre de malades en soins intensif a connu une légère baisse, passant à 52 annoncés hier contre 55 mardi, selon les précisions du Dr Fourar données lors du point de presse quotidien consacré à la présentation du bilan de la pandémie de Covid-19.
Il a indiqué que «le total des cas confirmés s’élève, ainsi, à 17.348, soit 39 cas pour 100.000 habitants, celui des décès à 978, alors que le nombre des patients guéris est passé à 12.329», a précisé Dr Fourar, lors du point de presse quotidien consacré à l’évolution de la pandémie de la Covid-19. Les personnes âgées restent les plus vulnérables au Covid-19 puisqu’elles représentent le plus grand taux de mortalité. A ce propos, le membre du Comité scientifique a fait savoir que «les personnes âgées de 60 ans et plus représentent 75 % du total des décès» et que la majorité d’entre elles sont «atteintes d’une ou deux maladies chroniques». Par ailleurs, a affirmé que «35 wilayas ont enregistré des taux inférieurs au taux national, alors que 9 autres n’ont recensé aucun nouveau cas positif au coronavirus durant les dernières 24 heures», ajoutant que «16 wilayas ont enregistré entre 1 et 5 cas, tandis que 23 autres ont notifié plus de 6 cas chacune».
Le même responsable a souligné que «la situation épidémiologique actuelle exige de tout citoyen vigilance et observation des règles d’hygiène et de distanciation physique», rappelant «l’obligation du respect du confinement et du port des masques». Il a aussi appelé à veiller à la santé des personnes âgées, notamment celles souffrant de maladies chroniques. Des appels qu’il n’omet aucun jour de lancer. Mais ont-ils été entendus au moins un jour par ceux qui vont jusqu’à dire que le coronavirus n’existe ? La réponse est dans les comportements constatés, au moins en partie.