Encourager les jeunes entrepreneurs à plus de croissance, c’est le but recherché à travers le Challenge startupper de l’année organisé par Total Energies Lubrifiants Algérie. Les noms des lauréats de la 3e édition (2022) ont été révélés à l’occasion de la célébration médiatique du challenge qui s’est déroulée dans la soirée de lundi dernier à l’hôtel Sheraton Club-des-Pins Alger.

Par Bouzid Chalabi
Selon Sami Oumer, Directeur général Total Energies exploration et production, président du jury, pour désigner trois lauréats, quinze ont été sélectionnés. «Il a été très difficile au jury de les départager tant les candidats sont à la tête d’entreprises innovantes et, de surcroît, des plus prometteuses.» Ce dernier a en outre rapporté : «Nous avons au final distingué trois startupers en raison du potentiel de croissance qu’a réalisé leur entreprise depuis leur départ.» Suite à quoi, c’est à Stéphane Talleneau, Directeur général TE lubrifiants Algérie, de prendre la parole pour annoncer les noms des gagnants mais, avant, il a tenu à souligner que «la 3e édition du Challenge Startupper de l’année réaffirme la volonté de Total Energies de soutenir le développement socio-économique des pays dans lesquels la compagnie est implantée en Afrique». Ajoutant que «le concours contribue localement au renforcement du tissu social, à travers l’appui apporté aux entrepreneurs et entrepreneuses les plus innovants dans la réalisation de leur projet «. Ensuite il s’est adonné à l’exercice de citer tour à tour les noms des triomphateurs du Challenger. Le Directeur général a appelé Amina Daoud sous un tonnerre d’applaudissements pour le prix de la meilleure startup de moins de 3 ans avec «Hello Data «: développement de solutions pour une nouvelle expérience en data innovation à destination des petites et moyennes entreprises (PME). Cela en proposant des services de conseil en stratégie de données, des solutions de reporting et d’analyse automatique, ainsi que des outils innovants basés sur l’intelligence artificielle pour guider la prise de décision stratégique et commerciale. Ensuite, le prix du meilleur projet de création d’entreprise est revenu à Amine Daddi Oubekka, initiateur de l’entreprise dénommée «Aspirall Wash «: concept écologique de lavage mobile et autonome de véhicules, économique en eau, fonctionnant à l’énergie solaire et utilisant des produits nettoyants de qualité. Enfin, Amira Affaf Bellil, pour le prix de la meilleure entrepreneuse avec «Propolina «: entreprise spécialisée dans la valorisation et la transformation des produits de la ruche (trésors des abeilles) tels que le miel, le pollen, la propolis, la cire d’abeille, afin de fabriquer des produits de beauté, de santé et de bien-être sains et 100% naturels. Notons que ces trois entrepreneurs ont reçu chacun un chèque d’un montant de 1 300 000 DA pour les aider à aller de l’avant. Ils vont bénéficier aussi d’un accompagnement personnalisé pour le développement de leur projet de la part du Centre algérien d’entrepreneuriat social (The Algerian Center for Social Entrepreneurship – ACSE). Incubateur créé en 2013 et qui œuvre à l’éclosion de solutions innovantes aux problématiques sociales et environnementales en Algérie et de fait à la concrétisation des objectifs de développement durable. Rappelons enfin que cette 3e édition a enregistré 1 097 inscriptions (667 lors de la 2e édition) dont 58% d’entrepreneuses et 42% d’entrepreneurs. Parmi ces inscriptions, 16 % sont des entreprises de moins de trois ans et le gros de la troupe, des porteurs de projets d’entreprise. Après un premier tri, 301 dossiers complets ont été déposés et 15 finalistes ont pu présenter leurs projets devant le jury local d’experts. <