PAR INES DALI
Le nombre des nouvelles contaminations au Covid-19 ainsi que le nombre de décès et celui des malades en soins intensifs se sont inscrits à la baisse, selon le bilan diffusé hier. L’Algérie a enregistré 342 cas confirmés de Covid-19 durant les dernières vingt-quatre heures, contre 367 cas la veille. Une légère baisse est relevée également pour les décès dont le nombre est passé 7 durant les dernières vingt-quatre heures, contre 9 la veille, a indiqué le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière dans un communiqué.
Pour les guérisons, il est constaté un léger recul, avec 235 patients complètement rétablis et ayant quitté les structures hospitalières durant les dernières vingt-quatre heures, contre 243 la veille. Il est, par ailleurs, noté que «29 patients sont actuellement en soins intensifs», contre 34 la veille.
Le nombre total des cas confirmés de Covid-19 en Algérie depuis l’apparition de la pandémie dans le pays, s’est élevé à «135.821 dont 342 nouveaux cas durant les dernières vingt-quatre heures, celui des décès à 3.631 cas, alors que le nombre de patients guéris a atteint 94.571 cas», a précisé le ministère de la Santé dans son communiqué.
Concernant la répartition sommaires des cas de coronavirus à travers le territoire national, il est souligné que «17 wilayas n’ont recensé aucun cas durant les dernières vingt-quatre heures, 18 autres ont enregistré de 1 à 9 cas, alors que 13 wilayas ont recensé 10 cas et plus», selon les indications de la même source.

Le bilan de la pandémie pourrait être 2 à 3 fois plus élevé, selon l’OMS
Dans le monde, la pandémie de Covid-19 a causé le décès d’au moins 3.862.364 personnes et contaminé plus de 178 millions d’autres depuis son apparition en décembre 2019, selon le bilan d’hier. Tout en notant que la plupart des malades guérissent en gardant parfois des séquelles pendant des mois, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que «le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé». Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays.
Sur la journée de samedi, 9.048 nouveaux décès et 354.462 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 2.301 nouveaux morts, l’Inde (1.576) et la Colombie (589). Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 601.741 décès pour 33.538.037 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.
Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 500.800 morts et 17.883.750 cas, l’Inde avec 386.713 morts (29.881.965 cas), le Mexique avec 231.151 morts (2.475.705 cas), et le Pérou avec 190.202 morts (2.026.729 cas).
Concernant le continent africain, le nombre de cas d’infections a atteint jusqu’à hier 5.185.617, selon le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique). Le nombre de décès s’élevait à 137.253, tandis que 4.607.454 personnes s’étaient rétablies de la maladie à travers le continent. L’Afrique du Sud, le Maroc, la Tunisie, l’Ethiopie et l’Egypte sont les pays qui comptent le plus de cas sur le continent. En nombre de cas, l’Afrique australe est la région la plus touchée, suivie par les zones nord et est du continent. L’Afrique centrale est la moins impactée du continent.
L’Amérique latine et les Caraïbes totalisent 1.236.235 décès pour 35.974.493 cas, l’Europe 1.157.566 décès (53.897.350 cas), les Etats-Unis et le Canada 627.789 décès (34.945.971 cas), l’Asie 554.846 décès (39.029.236 cas), le Moyen-Orient 147.709 décès (9.042.064 cas) et l’Océanie 1.116 décès (51.445 cas).