Compte tenu de sa spécificité agricole, les responsables des services agricoles sont souvent à l’écoute des fellahs et des agriculteurs des différentes localités en leur apportant un soutien financier souvent apprécié.

D’ailleurs, les demandes de crédits formulées par les agriculteurs, près de 300 demandes, soit un montant de près de 17 milliards de centimes, dans le cadre du crédit Rfig, ont été acceptées par la Banque agricole de développement rurale dans le cadre de l’investissement. Ce crédit entre dans le cadre de la saison agricole qui présage des rendements appréciables surtout lorsqu’on sait que la wilaya a largement été arrosée par les pluies pendant plusieurs jours durant le mois de février. Ces pluies, selon des cultivateurs et des ingénieurs vulgarisateurs, seront très bénéfiques pour les jeunes plants agricoles. La wilaya d’El Tarf en dépit de toutes les facilités dans l’octroi des crédits et du soutien que les services agricoles apportent aux travailleurs de la terre compte de nombreuses superficies agricoles en jachères. Une telle situation est engendrée par le coût élevé des moyens de production.
M. B.