De Ouargla, Ghellab Chahinez
C’est sous une chaleur de plomb, 45° Celsius, que les candidats au BEM ont passé leurs épreuves. Mais malgré les conditions climatiques extrêmes, des marques de satisfaction ont enjolivé les visages de bon nombre d’élèves à la fin des épreuves de mathématiques et d’anglais qui étaient, selon beaucoup d’entre eux, faciles et à la portée de tous. Ils espèrent que les sujets d’histoire et de géographie seront aussi abordables.
Ils sont donc pas moins de 13 122 candidats dont 284 libres qui passent cette année l’examen de fin cycle moyen session 2021 et ce depuis mardi 15 juin et jusqu’à aujourd’hui,‏ jeudi 17 juin. Les épreuves se sont déroulées dans le respect strict du protocole spécial, approuvé par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la Covid-19, portant mesures de prévention mises en place au sein des centres d’examen.
Les candidats, dont 3 libres, ont été répartis sur 60 centres d’examen dont 3 avancés, répartis sur le territoire de la wilaya, selon les données du directeur de l’éducation. L’encadrement est assuré par 60 chefs de centre, 264 secrétaires, 3 762 surveillants et 60 observateurs. Outre 2 agents de police et 1 agent de la Protection civile dans chaque centre. A l’exception de la chaleur, toutes les mesures préventives, sanitaires et organisationnelles nécessaires pour le bon déroulement des examens ont été mises en place dans le but de gagner les deux défis qui s’imposent, à savoir le respect du protocole sanitaire et d’éviter les cas de fraude qui ont longtemps entaché la crédibilité des examens nationaux.
Tous les alentours des centres d’examen ont été sécurisés par les organismes de sécurité. Les élèves habitant les zones enclavées ont été pris en charge par leurs établissements, notamment au niveau du transport et des repas.