Le coup d’envoi de la 2e édition du Championnat ITF/CAT de la région de l’Afrique du Nord des U14 «individuel et par équipes», a été donné hier au tennis club de Bachdjarah (Alger), en présence de 25 athlètes dont 11 filles.

Les athlètes engagés dans ce rendez-vous organisé par la Fédération algérienne de tennis (FAT) en collaboration avec la Confédération africaine de tennis (CAT), sont issus de cinq pays. Il s’agit de l’Algérie, de l’Egypte, du Maroc, de la Tunisie et de la Libye. «Abriter un tel évènement est très important pour le tennis algérien et pour la catégorie des jeunes. En individuel, Il va permettre à nos jeunes joueurs de gagner des points et d’assurer des places dans le top 20 africain de la catégorie pour se qualifier au Championnat d’Afrique des 14 ans et moins prévu en Afrique du Sud au mois d’Avril», a déclaré à l’APS, le directeur technique national (DTN) de la FAT, Mohamed Bouchabou.La compétition a débuté par les épreuves individuelles, qui  se poursuivront jusqu’au 8 janvier, tandis que celles par équipes, sont programmées, du 9 au 13 du même mois.

Les Championnats d’Afrique en ligne 
de mire
L’Algérie est la mieux représentée avec huit athlètes (4 garçons et 4 filles), le Maroc (4 garçons et 3 filles), l’Egypte (2 garçons et 3 filles), la Tunisie (1 garçon et 1 fille) et la Libye (3 garçons). La sélection algérienne est encadrée par les entraîneurs Abdelhafid Ghettas et Nabila Bouchabou. Chez les garçons, l’Algérie prend part à la compétition avec Mohamed Reda Ghettas, Slimane Kichou, Lotfi Zerbout et Abdelhamid Abdelmalek. La gent féminine est présente avec Imen Ghettas, Chiraz Boukholda, Sirine Kaidi et Rawan Mebarki. Sur les objectifs de la DTN, Bouchabou a précisé que toutes les chances algériennes reposent sur Ghettas et Kichou. «Le jeune Ghettas et son coéquipier Kichou peuvent aller loin, ils ont toutes les qualités pour joueur les premiers rôles. Pour leur part, Zerbout et Abdelmalek peuvent créer la surprise. Chez les filles, j’ai engagé des athlètes de 12 ans, je suis en train de les préparer au Championnat d’Afrique de la catégorie pour qu’elles puissent améliorer leur niveau», a expliqué Bouchabou. Et d’enchaîner : «Par équipes, on va essayer de décrocher le seul ticket qualificatif aux Championnat d’Afrique et qui, à son tour, est qualificatif aux Championnats du monde des jeunes. Ces Championnats sont une préparation pour certains et un objectif principal pour d’autres». Le juge arbitre algérien Abderrahmane Cherifa «White Badge» dirige les tableaux. Hamza Khelassi est le directeur du tournoi.n